De l’atypisme à l’inclusion

 

Avez-vous noté ces derniers temps que les dessins animés d’antan sont re-visités et remplacés par une nouvelle expérience : celle de l’image réelle. Le livre de la jungle, Aladin, Blanche Neige, bientôt Le roi lion, et aujourd’hui Dumbo. Pour une société régie par l’image, cela paraît cohérent :

Du neuf avec du vieux + du réel = succès garanti !

Tourné par un maître de l’imagination pour le moins alternative, Tim Burton offre à son Dumbo un regard si humain et porte par la même un joli regard sur la différence dans nos sociétés consuméristes.

Et oui avoir de longues oreilles n’a d’abord aucun sens pour ceux qui ont l’habitude de n’en voir que des petites. Mais c’est sans compter sur le « don » qui l’accompagne… et qu’il faut savoir apprivoiser. Dumbo naît différent, mais s’il semble lui manquer quelque chose – de la normalité – il a quelque chose en plus – la capacité de voler.

Oser laisser libre cours à sa créativité, c’est « voler » nous dit le film. Et voler c’est créer alors un autre spectacle, un nouveau spectacle, celui qui fait venir du monde, celui qui « fait vendre ».

 

Un spectacle qu’une grande major, ressemblant à s’y méprendre à DisneyLand, veut très vite posséder. Pour se faire toutes les images du méchant capitalisme y passent :

  • Rachat du petit patron, rendu inoffensif par l’argent fourni, et rapidement mis au placard
  • Licenciement de tous ses employés une fois le rachat effectif
  • Désir d’annihilation du sens de ce qui fait « fonctionner » le sujet (ici la mère de Dumbo), pour maîtriser et industrialiser le show.

On voit bien ici que l’atypisme du sujet veut être posséder par la major, sans être aucunement compris. Par conséquent, tous les bénéfices obtenus vont être non seulement rapidement perdu mais avec eux, c’est aussi tout le système de la major qui s’effondre. Quelle belle leçon l’empire Disney se donne à elle-même !!!…

Moralité :

L’atypisme est un don qui par ses idées, sa manière de voir les choses différemment peut mettre le show/ l’entreprise en haut de l’affiche.

Il peut créer de nombreux bénéfices, mais sans apprivoiser cet atypisme, sans apprendre à le comprendre, point de confiance et donc point de pérennité du lien entre atypisme et organisations.  

 

Aujourd’hui l’entreprise s’intéresse de plus en plus aux profils « atypiques ». Elle y voit son intérêt. La créativité et l’innovation qui l’accompagnent sont des atouts dont les organisations ont cruellement besoin pour émerger face à la concurrence. Mais sans envisager de comprendre cet atypisme, de comprendre ce qui le motive, ce qui donne du « sens » à ce qu’il fait et de lui faire une place à part au sein d’organisations normées, l’entreprise passe à côté des « dons » qui l’accompagne.

Accepter cette différence et la valoriser, comme un facteur de succès, est un début. Entrer dans le phénomène d’inclusion est l’étape suivante :

Faire des grandes oreilles, une « nouvelle » norme !

 

Claire Laugier Breton

Claire Laugier Breton

Spécialiste des Ressources Humaines et de la Communication

Retour vers le Futur

   Maintenant ou Jamais Que dit ce film de notre rapport au temps ? On parle du "monde d'avant", du "monde d'après", mais que faisons-nous, à la veille d'un autre déconfinement, du "monde de maintenant"? Le titre "Retour...

2001, Odyssée de l’Espace: Une Odyssée de Cinéma

Le propos de ce blog : une odyssée de cinéma J’ai créé ce blog pour ouvrir des pistes de réflexion sur nos vies professionnelles, à travers un angle différent : celui du scénario de cinéma ! Parce que le cinéma, média collectif...

Jodorowsky’s Dune: Quand l’échec cache un succès!

   Jodorowsky's Dune (Franck Pavich – 2013) Quand un échec cache un succès !  L’histoire du film qu’on ne verra jamais et d’un très fameux story board.   Jodorwosky's Dune est un objet culte de la pop culture : une...

Harry Potter ou l’apprentissage de l’identité ambivalente en Entreprise

Harry Potter ou l'apprentissage de l'identité ambivalente en Entreprise     Parlez vous le langage Harry Potter?La période de confinement nous aura pour beaucoup appris à vivre professionnellement avec nos enfants....

Thème MAD MEN

MAD MEN En ces temps de pandémie mondiale, je vous propose une "semaine Mad Men": Une série qui parle d’hommes tourmentés, de femmes qui s’émancipent, d’une société de consommation qui prépare sa chute et qui fait de l’Amour un...

Mad Men 1/4: Le biais de confirmation

Mad Men et le biais de confirmation : « It’s toasted ! » Le biais de confirmation est un concept bien connu en psychologie sociale et un travers profondément humain. Mad Men en fait une très jolie démonstration dans son épisode...

MAD MEN 2/4: Evolution de la figure féminine

Évolution de la figure féminine dans Mad Men De la fille facile à la femme puissante Mad Men commence mal pour les femmes ! Quand un publicitaire suffisant voit une de ces collègues avoir une « bonne » idée, il s’écrit : « It...

MAD MEN 3/4: Une virilité tourmentée

MAD MEN ou la virilité tourmentée   Vers une virilité résolument plus moderne Mad Men fait d’abord état de l’archétype de virilité dans le personnage de son héros. Don Draper, ce mâle Alpha : Beau, brun viril, au vrai...
Share This